Corsica Masters

                                                                                                                                                                                    

 

Compte-rendu Reportages photos Liens Classement Vidéos Parties

Corsican Circuit

La 13e édition du Corsica Masters s'est déroulée à Bastia du 25 au 31 octobre 2009.
40 000 € de prix étaient à l'affiche dont de très nombreux prix par catégorie et des prix spéciaux. Le tournoi offrait dès lors des prix pour 55 joueurs !
 
C'est le favori, le grand-maître bosniaque Ivan Sokolov (2657) qui s'est imposé avec 7,5/9 au départage devant les grands-maîtres Vladimir Malaniuk (2586, UKR) et Hicham Hamdouchi (2590, FRA). Le vainqueur n'aura rencontré que peu de difficultés malgré une prise de risques importante dans nombre de ces parties. Mais sa volonté de vaincre fut sans faille et il fallut une défense précise d'Hamdouchi pour tenir une finale difficile lors de la dernière ronde.
Pourtant, à l'issue de la 7e ronde rien n'était joué car six grands-maîtres dominaient la situation avec 6 points : Ivan Sokolov, Vladimir Malaniuk, Vadim Shishkin, Hicham Hamdouchi, Namig Guliyev et Yehuda Gruenfeld. Le jeune champion de corse, Michaël Massoni (2291), était l'auteur d'une belle partie en arrachant la nulle au GM Aleksandr Karpatchev (2477). Jean-Baptiste Mullon (2368, Clichy) réalisa également un parcours remarquable mais, malheureusement, la 8e ronde, lui coûta tout espoir d'une norme.
 
Outre les très belles dotations, une des particularités du tournoi était l'interdiction de faire nulle par consentement mutuel. Lors de la dernière ronde, la partie du troisième échiquier entre Mladen Palac (2576) et Konstantin Maslak (2551) dut d'ailleurs reprendre son cours après intervention de l'arbitre alors que les deux joueurs avaient pourtant déjà remis toutes leurs pièces en place...
 
 
Juste avant l'Open, un tournoi jeunes (-16 ans) avec 30 000 € de prix en nature (ordinateurs portables, IPods, TV, consoles de jeu,...) avait réuni 325 participants pour sa première moitié. C'est Vianney Domenech (Montpellier, 2018) qui s'est imposé avec le score de 8,5/9 (voir classement). Il a aussi remporté la seconde moitié le 2 novembre à Ajaccio mais cette fois sur le score parfait de 9/9 (voir classement) ! Tous les participants ont reçus un cadeau en souvenir.
 
 
Le Match des Champions du Monde entre Vishy Anand et Anatoly Karpov était la principale attraction du circuit. L'organisation était là aussi parfaite et avant tout dédiée aux amateurs. Des commentaires éclairés (sans l'aide de casque !) étaient donnés au public venu nombreux. Trois caméras permettaient de suivre les deux joueurs dans leur réflexion et un grand écran permettait de suivre la partie. La rencontre a été jouée à la cadence de 15' +3" par coups. A Bastia le dernier jour du tournoi puis, plus sous les projecteurs, à Ajaccio le 2 novembre (où la chaîne "Via Stella" a préparé une émission de 50' qui sera diffusée en décembre). C'est le champion du monde actuel qui s'est imposé facilement sur le score de 3,5-0,5.
 
La veille, ces deux grands champions avaient donné une simultanée face à 32 joueurs dont les dix premiers du tournoi jeunes et dix joueurs sélectionnés au hasard dans ce tournoi et dix autres dans le Corsica Masters. Seul François Xavier Vincenti (15 ans, 1854) parvint à annuler face à Karpov  (parties ici).
Un exploit que n'a pas réussi à réaliser l'humoriste corse Pido malgré de beaux efforts. Ce dernier avait, le jour précédent, enchanté les joueurs par un magnifique spectacle humoristique rempli d'autodérision : "Bienvenue chez les Corses et bonne chance".
 
 
Le bilan du Corsican Circuit est remarquable : 882 joueurs ont participé aux différents tournois et les répercussions médiatiques sont importantes.
 
 
 
La Corse, l'île de Beauté, est une magnifique région et une terre de contrastes. C'est une véritable montagne dans la mer (le Monte Cinto culmine à 2710 mètres) avec un territoire de 8772 km² dont plus de 1000 km de côtes. Elle est assez éloignée de la France (à 200 km environ de la Côte d'Azur) mais proche de la Toscane et de la Sardaigne. L'île abrite un parc marin international et de nombreuses réserves naturelles. La Corse a été cédée par la République de Gênes à la France en 1768 lors du Traité de Versailles.
Elle est aujourd'hui divisée en deux départements : la Corse du Sud et la Haute-Corse. L'île, composée de 360 communes, affiche une démographie galopante avec près de 300 000 habitants alors qu'il n'y en avait que 100 000 dix ans plus tôt. Son territoire est cependant toujours le moins densément peuplé des régions françaises (34 habitants au km²). 43% des habitants vivant sur à peine 2% du territoire.
Avec un Produit Intérieur Brut par habitant en 2002 estimé à 19133 €, la Corse se situe en dernière position parmi les régions françaises, à 13% de la moyenne nationale. Elle constitue la région française la plus orientée vers le secteur tertiaire. En 2004, l'industrie ne représentait qu'environ 7% de la valeur ajoutée (contre 20% au niveau national). Le développement industriel se heurtant surtout au problème de l'exiguïté du marché corse et de l'insularité. L'artisanat a une place importante dans le tissu économique régional. Le taux de chômage, traditionnellement plus élevé qu'en 'Hexagone, est passé en-dessous du taux national lors de la crise actuelle (8,3 pour 9,1 au deuxième trimestre).
La fréquentation touristique de la Corse est passée de 500 000 touristes par an en 1970 à un million en 1978. Durant les années qui ont suivi, jusqu'en 1993, la progression a continué mais sur un rythme beaucoup moins soutenu. Après une période de repli entre 1993 et 1996, le développement du flux touristique a repris. Le tourisme représente aujourd'hui de 6 à 12% de l'emploi salarié (hors Etat et agriculture).
La langue corse actuelle est un ensemble de dialectes romans (c'est-à-dire issus du latin, comme l'italien ou l'espagnol), subdivisés en deux groupes dialectaux principaux, le cismuntincu (appellation traditionnelle : cismontano), très "proche" du toscan, et le pumuntincu (appellation traditionnelle : oltramontano), qui présente des caractéristiques communes avec les parlers de l'Italie méridionale, mais aussi avec le sarde et surtout la langue sicilienne. Cet ensemble de dialectes corses présente une unité réelle, en ce sens que des règles au niveau de l'écriture permettent, par exemple, de passer de l'un à l'autre (langue-toit).
La tradition des chants polyphoniques corses fait aussi le charme de cette région mais aussi la gastronomie. On compte d'innombrables produits locaux. Avant même de parler des marques corses, il convient de parler des "produits corses". Essentiellement issus du terroir, il s’agit pour la plupart de produits agroalimentaires tels les charcuteries, vins, fromages, etc. Ces derniers sont généralement les premiers associés à la région car ils correspondent réellement aux spécificités régionales. Parallèlement à cela, nombreux sont les biens proposés sur le marché qui sont distribués sous une marque Corse. Ils sont produits au niveau local par des TPE (Très Petites Entreprises) et quelques PME, qui, en fonction du secteur d’activité, sont devenues des références, des produits qui rivalisent dans la région avec les marques nationales (La Brasserie Pietra - avec sa gamme variée de boissons allant de la bière aux arômes locaux au Corsica-Cola - ; le café Corse St Jean ; les vêtements biologiques « Machja » ; les produits musicaux tels les CD et DVD des artistes locaux, les huiles essentielles et cosmétiques insulaires tels Imiza, etc.).
 
 
Un fait marquant était que les corses sont très accueillants et ouverts et qu'on se promène dans une région sereine où on ne sent aucune agressivité comme dans nos grandes villes bien trop froides.
Une magnifique destination pour le tourisme !
 
 
 
L'organisateur, Léo Battesti, 56 ans, fondateur de la Ligue Corse des Echecs ("Lega Corsa di Scacchi") et vice-président de la FFE, est une personnalité hors du commun. Il a été l'un des fondateurs du FLNC puis prisonnier politique de 1978 à 1981 et amnistié par le président François Mitterrand. Elu à l'Assemblée de Corse de 1986 à1992, il a été vice-président de la Commission de la Culture et des Sports de 1990 à 1992.
En 2008, Kasparov était le grand invité du Corsican Circuit et, dans le même temps, l'azeri Shakhriyar Mamedyarov s'octroyait le 9ème Circuit Corse face au hollandais Tiviakov.
Lors d'une interview à Liberation en 2005, Léo Battesti évoquait sans état d'âme son combat nationaliste. Aujourd'hui, il consacre à son action dans les échecs la même passion et la même vigueur. Le nombre de licencié  a été multiplié par 20 très rapidement et les échecs sont devenus de fait une matière "obligatoire" dans le primaire. L'île compte aujourd'hui le pourcentage de pratiquants le plus important de France.
Une anecdote racontée par Léo : "Au lendemain d'un Corsican Circuit, j'étais à Bonifacio, dans un hôtel, avec Anand et son épouse Aruna. Dans le hall, un échiquier ! Anand le voyant me dit, "on se fait une partie ?". Je dois dire que quelle que soit mon amitié avec Vishy, je n'aime pas les combats quelque peu déséquilibrés (même si je bats régulièrement Jean Claude Moingt en Blitz !). Je lui réponds, "contre toi ça m'intéresse pas", par contre contre Aruna... Et pour la première fois, depuis fort longtemps, elle a accepté de faire une partie. Seul hic, à chaque coup elle se tournait vers son époux et disait "Anand, Anand ?). J'ai donc après un gambit du roi qualifié de "very romantic" par Anand, été balayé par Aruna. Et son assistant de luxe..."

 

Reportage photos du tournoi : (cliquez sur une des trois images pour ouvrir la Galerie "Tournoi")
To open this first gallery, click on one of the photos !
 
SOKOLOV Ivan MALANIUK Vladimir, MULLON Jean-Baptiste vs GULIYEV Namig HAMDOUCHI Hicham
 
Reportage photos sur la simultanée et le match des champions du monde :
(cliquez sur une des trois images pour ouvrir la Galerie "Anand-Karpov")
To open this second gallery, click on one of the photos !
 
ANAND Viswanathan et KARPOV Anatoly (photo Corsica Master, Mr Maurice) KARPOV Anatoly vs ANAND Viswanathan ANAND Viswanathan
 
Reportage photos sur la remise des prix avec Anand et Karpov :
(cliquez sur une des trois images pour ouvrir la Galerie "RemiseDesPrix")
To open this third gallery, click on one of the photos !
 
BATTESTI Leo, ANAND Viswanathan, MALANIUK Vladimir, SOKOLOV Ivan, HAMDOUCHI Hicham, KARPOV Anatoly Trophée du vainqueur KARPOV Anatoly, VILAISARN Akkhavanh, BATTESTI Leo, ANAND Viswanathan
 
Reportage photos sur la ville de Bastia :
(cliquez sur une des trois images pour ouvrir la Galerie "Bastia")
To open this fourth gallery, click on one of the photos !
 
Bastia Bastia Bastia
 
Reportage photos sur la ville de Bonifacio :
(cliquez sur une des trois images pour ouvrir la Galerie "Bonifacio")
To open this fifth gallery, click on one of the photos !
 
LE QUANG Kim, HOURIEZ Alain, AUDIN Thierry Bonifacio Bonifacio
 
Reportage photos sur la ville d'Erbalunga :
(cliquez sur une des trois images pour ouvrir la Galerie "Erbalunga")
To open this sixth gallery, click on one of the photos !
 
Erbalunga Erbalunga Erbalunga
 
Reportage photos sur la ville de Saint-Florent :
(cliquez sur une des trois images pour ouvrir la Galerie "Saint-Florent")
To open this seventh gallery, click on one of the photos !
 
Saint-Florent Saint-Florent Saint-Florent
 
 

- Site officiel
- Reportages ChessBase (suite)
- Article journal Corse-Matin (Anand-Karpov, duel au sommet à l'affiche du Corsican circuit)
- Article journal Corse-Matin (800 joueurs attendus pour le Corsican Circuit 2009)
- Article journal Corse-Matin (Anatoly Karpov : "Le phénomène corse est unique en son genre")
- Vidéo journal Corse-Matin (le Corsican circuit accueille deux grands champions du monde)
- Article journal Corse-Matin (Les ténors des échecs sous les feux de la rampe)
- Les galeries photos de Léo Battesti
- Europe-Echecs avec un reportage vidéo
 

 

Classement final :
Corsica Masters
184 participants
Vous trouverez le classement complet et les résultats ronde par ronde ici.
Les parties sont disponibles ici.

 

 

Vidéos du tournoi :